Publicité
Publicité
epinglé

Une polémique sur Pétain s'invite sur le périple 14-18 de Macron

Les honneurs qui seront rendus samedi dans la cour des Invalides à plusieurs maréchaux de la Première Guerre mondiale, ont ravivé une polémique puisque Philippe Pétain en fera partie. Au point qu’Emmanuel Macron s’est senti obligé de préciser hier que pendant la Première guerre mondiale, Pétain avait été "un grand soldat", en dépit de "choix funestes" durant la Seconde. "Je ne pardonne rien, mais je ne gomme rien de notre histoire", a ajouté le président. Le porte-parole du gouvernement Griveaux a fait appel au général de Gaulle qui avait déclaré à propos de l’une des figures du conflit que "sa gloire à Verdun ne saurait être contestée ni méconnue par la Patrie".