leading story

Une relance du nucléaire sur fond de colère au Japon

Un premier réacteur nucléaire a été relancé mardi matin au Japon, plus de quatre ans après l’accident de Fukushima. Voulue par le gouvernement conservateur, cette remise en service d’installations nucléaires est d’abord motivée par des raisons économiques.Face au gouvernement, une majorité des Japonais s’interrogent sur la pertinence d’un redémarrage qualifié "d’erreur" par Naoto Kan, Premier ministre au moment de l’accident de Fukushima et devenu depuis un des plus virulents militants antinucléaires. Au cri de "saikado hantai" ("contre le redémarrage"), des manifestants ont protesté contre cette relance devant la résidence du Premier ministre à Tokyo.