Publicité
Publicité
epinglé

À vendre: pièces pour A380

On savait que l’Airbus A380 ne se vendait pas très bien (c’est un euphémisme). Voilà maintenant que l’on apprend que même sur le marché de seconde main, l’avion géant du constructeur européen ne trouve pas preneur. Une bonne dizaine d’années seulement après leur mise en service, deux A380 livrés à Singapore Airlines vont en effet être vendus en pièces détachées! La société d’investissement allemande Dr. Peters, propriétaire des deux engins, a fait savoir qu’elle avait choisi cette option après que des négociations avec plusieurs compagnies sur une reprise du contrat de location ont échoué. L’opération, qui doit durer deux ans, devrait rapporter quelque 80 millions de dollars par avion, selon le groupe allemand, qui a évoqué une "valorisation élevée". Il n’empêche: pour l’image de marque d’Airbus, l’épisode n’est pas très glorieux. La vente en pièces détachées est souvent le sort réservé aux appareils hors d’âge promis à la casse. On parle d’ailleurs souvent dans ce cas de cannibalisation de l’appareil. Tout un programme…