leading story

ahold delhaize le Noël dominical affecte la fin d’année de delhaize belgique

Ahold Delhaize a bouclé l’année 2016 sur une croissance de 3,4% à 62,3 milliards d’euros, ceci à périmètre constant, hors effet de change et après ajustement calendaire (il y avait 53 semaines en 2015). Tous les marchés sont en croissance, mais la Belgique est celui qui performe le moins bien (+ 1,7% à 4,850 milliards). Même constat à l’issue du quatrième trimestre où le groupe a connu une croissance de 2,8% à 15,5 milliards. Le marché belge a cette fois enregistré un recul de près de 1% (1,280 milliard) alors que sa part de marché est restée stable. Chez Delhaize Belgique on explique ce recul de deux manières. D’abord, la firme au lion a souffert de la comparaison avec une très bonne fin 2015 (une croissance de 5,6%) qui elle-même avait profité d’une fin 2014 médiocre en raison de mouvements de grèves suite au plan de restructuration. Ensuite, Delhaize invoque un effet calendaire défavorable. "Noël est tombé le premier week-end des vacances, avant c’était une semaine de travail normale, les gens n’ont donc pas eu beaucoup de temps pour faire leurs courses, indique le porte-parole Roel Dekelver; en outre la plupart de nos 500 affiliés qui sont d’habitude ouverts le dimanche ont fermé le jour de Noël."