leading story

Après la grève, la FN Herstal tourne au ralenti

Après une journée de grève lundi, le travail a malgré tout repris dans les ateliers de la FN Herstal, mais au ralenti. L’ambiance risque d’être tendue en début d’année. Les syndicats dénoncent des dysfonctionnements internes, qui vont selon eux au-delà de la problématique de la qualité des pièces fournies par certains sous-traitants. "Cela va des ressources humaines aux achats, en passant par les finances, etc.", énumère Gianni Angelucci, président de la délégation FGTB. "Nous avons de grosses inquiétudes".