leading story

Aux Armes de Bruxelles, un rachat chaotique

Le personnel de la brasserie "Aux armes de Bruxelles", rue des Bouchers, a arrêté le travail vendredi après-midi. Les travailleurs protestaient contre des procédures de licenciements annoncées au lendemain du rachat de l’établissement, indique Belga. Le personnel (environ 70 travailleurs, selon la FGTB) suspecte qu’un juriste cherche des motifs pour licencier des travailleurs pour faute grave. "Des procédures de licenciement doivent être lancées aujourd’hui, alors que l’achat date d’hier: c’est du jamais vu", s’étonne Christian Bouchat, secrétaire régional de la FGTB pour l’horeca bruxellois interrogé par l’agence. Les travailleurs craignent une mise en faillite de la société de gestion et un report du passif social sur la collectivité.