leading story

Barclays revient dans le vert au premier trimestre

La banque britannique Barclays est revenue dans le vert au premier trimestre mais a payé le prix d’une restructuration destinée à redresser son image après le scandale du Libor, qui lui a coûté 290 millions de livres d’amendes pour mettre fin aux enquêtes des régulateurs britannique et américain. Sur les trois premiers mois de l’année, elle a engrangé un bénéfice net part du groupe de 839 millions de livres (environ 983 millions d’euros) contre une perte nette de 598 millions un an plus tôt. Signes positifs de redressement, la banque a vu le montant de ses provisions pour créances douteuses reculer de 10% à 706 millions de livres sur le premier trimestre tandis que son ratio de fonds propres Core Tier 1 a été renforcé à 11% contre 10,8% en 2012.