leading story

BASF ciblé par des ONG pour vente de gaz toxiques en Syrie

Trois ONG ont déposé des plaintes au pénal à Anvers et en Allemagne contre des filiales du groupe BASF, dont BASF Antwerpen, qu’elles accusent d’avoir fourni des gaz toxiques au régime syrien en 2014. Selon De Morgen, les plaignants se basent sur des documents d’exportation et sur leur propre enquête. Le géant allemand nie avoir livré de la diéthylamine à des Syriens. "Nos systèmes informatiques disposent de logiciels de contrôle capables de bloquer tous les mouvements de biens en fonction des législations", soutient BASF.