leading story

BlackBerry est mort, vive BlackBerry

Longtemps connu pour ses GSM, BlackBerry semble avoir depuis opéré un virage stratégique… avec succès. Après avoir cessé l’année dernière la fabrication de smartphones, ce sont désormais les logiciels qui ont le vent en poupe au sein de la firme canadienne. Une réalité qui lui a permis de dégager un bénéfice d’exploitation ajusté de 29 millions de dollars, soit 5 cents par action pour le trimestre clos au 31 août, contre 16 millions un an auparavant, accompagnés alors d’un bénéfice par action quasi nu. Résultat, le titre gagnait 7,3% jeudi dans les échanges avant-Bourse.