Publicité
Publicité
leading story

Bras de fer autour des conditions de travail chez Mestdagh

Depuis mardi matin, les 52 supermarchés intégrés du groupe Mestdagh sont en grève pour trois jours. En cause: l’immobilisme de la direction dans les négociations sur la restructuration du groupe. Les syndicats l’accusent de brader les conditions de travail contre une proposition à prendre ou à laisser sur les prépensions. Les responsables de Mestdagh restent muets.