Publicité
Publicité
epinglé

Conflit autour du catalogue de l'exposition 21 rue La Boétie

Il y a de la friture sur la ligne entre Tempora, l’organisateur belge de l’exposition 21 rue La Boétie, et la société française Culturespaces qui a racheté les droits de l’exposition pour la présenter à Paris. Cette exposition, qui retrace le parcours de Paul Rosenberg, un célèbre marchand d’art de la première moitié du XXe siècle, par ailleurs grand-père de la journaliste Anne Sinclair, a débouché sur la publication d’un catalogue. C’est celui-ci qui pose problème. En réalité, Tempora, défendue par Vincent Cassiers, n’accepte pas que son nom ait disparu de la couverture du catalogue parisien de l’exposition. Un catalogue qui, en outre, a été vendu dans le monde entier et qui a fait l’objet d’un tiré à part dans un magazine consacré à l’art, tout cela, selon Tempora, en dépit des conventions passées entre les différentes parties.