Dans le rouge, Ryanair craint une seconde vague du coronavirus

Ryanair termine son 1er trimestre dans le rouge, mais limite la casse. La compagnie low cost craint désormais une deuxième vague qui mettrait à mal la reprise.