epinglé

Deux mille femmes déferlent dans les conseils d'administration

Une des raisons pour lesquelles on compte encore peu de femmes dans les conseils d’administration des entreprises tient au "vivier" de candidates, qui serait encore trop peu alimenté. La théorie qu’on nous sert habituellement est qu’il faut encourager les femmes à se préparer, se former aux fonctions d’administrateur/trice parce qu’il n’y en a pas suffisamment sur le marché. Le communiqué émis dimanche dernier par Spencer Stuart, un bureau international de recrutement de cadres et dirigeants qui dispose d’une antenne à Bruxelles, donne à penser qu’il s’agit peut-être d’une mauvaise raison…