leading story

Doel 3 et Tihange 2 plus fissurés que prévu

Selon le journal Le Soir, les cuves des réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2 comporteraient beaucoup plus de microfissures que prévus. Plutôt qu’une dizaine de milliers de fissures, ce seraient 16.000 de ces défauts dus à l’hydrogène qui parsèment les cuves. Cette réévaluation des problèmes, présents depuis la construction des installations dans les années 70, provient d’un changement de la méthode de détection aux ultrasons, utilisée jusqu’ici.