Publicité
Publicité
leading story

Electrawinds doit revoir ses ambitions à la baisse

"Les négociations avec des investisseurs potentiels n’ont pas encore résulté dans un engagement final et les discussions avec certains ont été arrêtées" résumait avec euphémisme Electrawinds mardi. En clair, l’augmentation de capital de 100 millions d’euros à laquelle l’entreprise travaille depuis des mois, tant avec des actionnaires existants qu’avec de nouveaux, n’a pas réussi. Le temps presse pourtant. Le producteur d’énergie verte basé à Ostende ploie sous une énorme dette et a besoin de cash. Electrawinds dit poursuivre les discussions avec d’autres investisseurs. "De Standaard" citait mardi Colruyt et Fortino, le fonds de l’ex-patron de Telenet, Duco Sickinghe, comme potentiels sauveurs. Plusieurs sources confirment toutefois que la famille Colruyt a regardé le dossier, mais que ce n’est plus le cas. Duco Sickinghe, lui, se refuse à tout commentaire.