leading story

En trafic international, Dubaï demeure n°1 dans le monde

Les chiffres aéroportuaires sont à manier avec une extrême prudence. D’abord parce que les passagers y sont comptés deux fois. En effet, le voyageur qui quitte Bruxelles sera comptabilisé chez nous, mais aussi à son aéroport d’arrivée. Ainsi, en les comptabilisant tous, les aéroports totaliseront 7 milliards de passagers, alors qu’ils n’étaient l’an dernier que la moitié. Par ailleurs, il convient de distinguer trafics domestiques et internationaux. En passagers, de grands pays comme les Etats-Unis ou la Chine ont un important réseau domestique; en fret, ces mêmes pays bénéficient sur ces mêmes réseaux intérieurs de l’apport du courrier express. Enfin, il y a lieu de séparer augmentation du trafic en passagers et en mouvements d’avions (un mouvement étant un décollage ou un atterrissage, ils sont aussi comptabilisés deux fois), une nuance importante pour les riverains d’aéroports. Sur base des résultats de 1.144 aéroports dans le monde, l’Association internationale des aéroports (ACI) précise qu’Atlanta a atteint le niveau de 101,5 millions de passagers en 2015, en augmentation de 5,5%. Se placent sur le podium, Pékin (89,9 millions) qui perd sa progression à deux chiffres (+ 4,4%) et Dubaï (+ 10,7% — 78 millions) qui monte de la 6e à la 3e position. Le premier aéroport européen est Londres-Heathrow. Dans les vingt premiers, les plus fortes progressions sont celles de Shanghaï (13e — + 16,3% — 60 millions) et de Bangkok (20e — + 14% — 52,9 millions).