Publicité
Publicité
chronique entreprises

Enfants du soleil

Il y a deux ans, j’ai eu la chance de donner ma première conférence publique dans un lieu pour le moins atypique: la Chambre des représentants au Parlement fédéral belge qui avait exceptionnellement accepté d’ouvrir ses portes à 150 jeunes dont la moyenne d’âge ne devait pas dépasser les 21 ans. Je fais face à cette assemblée d’un nouveau genre et l’intervieweur me pose une première question à tout le moins inattendue, quelque peu déstabilisante: "Comment fait-on lorsque l’on est arabe et que l’on vient de Charleroi pour réussir dans la vie professionnelle?" S’en suivit un silence qui me sembla interminable et que je crus bon de combler par un rire. Pourtant, la question était lourde de sens et, avec le recul, légitime compte tenu des origines majoritairement étrangères de l’audience.