leading story

Entrepreneurs cherchent main-d’œuvre qualifiée

S’ils affichent leur confiance face aux perspectives futures malgré le désinvestissement récurrent des pouvoirs publics, les entrepreneurs belges de grands travaux, réunis au sein de l’Adeb, craignent de manquer de main-d’œuvre qualifiée. L’Adeb pointe "le sous-investissement, voire le désinvestissement" des pouvoirs publics dans des infrastructures vieillissantes. "En 30 ans, les investissements publics ont été divisés par 2 et la Belgique, avec 1% du PIB investi, est toujours largement sous les recommandations de l’UE (2%)", souligne Frédéric Loriaux, le président de l’Adeb. Qui plaide pour le renforcement de la lutte contre la fraude et le dumping social et pour la diminution des charges patronales.