Publicité
Publicité

"Évitons de payer en chômage ce qu'on n'aura pas versé en sauvetage d'entreprises" (Alain Hellebaut, Maxi Toys)

La direction de Maxi Toys, qui a introduit mardi une demande de protection judiciaire, appelle l'État à revoir son système de garantie bancaire et à résoudre l'aversion au risque des banques, sans quoi de nombreuses sociétés risquent de rester sur le carreau.