leading story

Faille dans la sécurité d'une centrale nucléaire

Vingt-neuf militants de Greenpeace ont été interpellés en France après avoir pénétré dans la centrale nucléaire du Tricastin pour dénoncer des failles dans la sécurité. "Ils n’ont mis que 20 minutes pour aller de l’entrée de l’enceinte en haut des structures", a dit Greenpeace. Selon les autorités, ils n’ont franchi qu’un seul périmètre de sécurité, aucun n’ayant accédé aux zones sensibles de la centrale.