leading story

Fin d'une piteuse saga à l'Union belge de football, Steven Martens prend la porte

Quatre ans après sa nomination, le CEO de l’Union belge de football, Steven Martens (49 ans) quitte la "maison de verre" après avoir trouvé un compromis financer avec ses employeurs. Après les récentes révélations sur sa gestion, la pression était trop forte pour l’homme qui voulait réformer de fond en comble la plus grande fédération sportive du pays. Plusieurs polémiques ont effet alimenté son règne: une ardoise de 300.000 euros pour un hôtel inoccupé au Brésil, le recours à la maison de production dont le capitaine des Diable rouges Vincent Kompany est actionnaire pour un documentaire (curieux mélange des genres…), l’affaire du camping des supporters, des bonus généreusement accordés, une facture de 100.000 euros pour permettre aux joueurs de voyager plus confortablement en Israël… Tout ceci alors qu’un audit interne a révélé que l’exercice 2014 se terminerait avec un chiffre d’affaires certes en hausse de 50% à 60 millions mais avec une perte de 200.000 euros. Un comble alors que le foot belge sort d’une année historique, marquée par la qualification pour la Coupe du Monde après 12 ans de disette.