leading story

Gérard Darel contraint de renégocier sa dette

La célèbre marque de prêt-à-porter Gérard Darel, qui n’est plus en mesure de respecter ses engagements contractuels avec ses banques depuis 2012, cherche à obtenir un rééchelonnement de sa dette, affirmait vendredi le quotidien Le Figaro. La douzaine de créanciers de la marque, acquise en 2008 par le fonds américain Advent International, refusent d’accorder un délai supplémentaire à Gérard Darel pour lui permettre de revenir aux ratios d’endettement convenus, explique le journal.