leading story

L'effet boomerang de l'affaire Kirch sur Deutsche Bank

Le ministère public allemand voudrait poursuivre Jürgen Fitschen, co-CEO de Deutsche Bank, et plusieurs ex-dirigeants dont Josef Ackermann dans le cadre de la faillite Kirch. Le parquet de Munich veut savoir si Fitschen et ses prédécesseurs ont cherché à tromper la justice lors de la procédure civile engagée par les héritiers du défunt magnat des médias Leo Kirch et close au terme de 12 années d’affrontements judiciaires. Le tribunal devra valider ou non les poursuites. Décédé en 2011, Leo Kirch imputait à la banque la chute de son empire, déclenchant l’un des contentieux les plus âpres de l’histoire des entreprises allemandes. Il s’était conclu par un compromis qui coûta 925 millions à la banque.