leading story

"L'État n'a aucun intérêt à passer sous les 50% dans Proximus"

Privatiser Proximus, elle veut bien en parler. Mais pour Dominique Leroy, pas question de brader l’entreprise aux 14.000 employés.