Publicité
Publicité
leading story

L'État ne paiera pas 2 milliards à Ping An

Ping An, le deuxième assureur chinois, qui avait engagé une procédure arbitrale contre l’État belge dans le cadre du démantèlement de Fortis vient de perdre la partie.