leading story

L'ex-patron de la Sogepa renvoyé en correctionnelle

Mauvaise nouvelle pour Libert Froidmont, ex-président du comité de direction de la Sogepa, bras financier de la Région wallonne. Selon nos informations, le tribunal de première instance de Liège a rendu début juin une ordonnance le renvoyant devant le tribunal correctionnel. C’est la suite d’une plainte au pénal introduite par son successeur à la tête de l’institution, Renaud Witmeur, et du vice-président Benoît Bayenet. Ils l’accusent d’avoir violé le secret professionnel en faisant fuiter dans la presse, en 2012, les conclusions de la première étude Laplace sur l’avenir de la sidérurgie à Liège. Le rapport étant frappé du sceau de confidentialité, Libert Froidmont est donc soupçonné d’avoir commis une infraction en le divulguant. Il avait été inculpé pour ce fait qu’il nie avec énergie. Lui-même avait d’ailleurs rappelé à l’époque le caractère confidentiel du document au personnel de la Sogepa.