leading story

La campagne de publicité de Lidl divise le CSA et le JEP

Saisi de 13 plaintes, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a estimé que les spots d’une campagne de Lidl (assurant que ses prix bas permettaient "se payer une femme délici-euse") pouvaient relever d’une atteinte au respect de l’égalité entre les femmes et les hommes. Alors que le Jury d’éthique publicitaire estimait que ces spots ne véhiculaient pas de stéréotypes, le CSA s’est appuyé sur une nouvelle disposition de la législation audiovisuelle visant à assurer le respect de l’égalité entre femmes et hommes dans les publicités.