Publicité
Publicité
epinglé

La faute de traduction qui aurait pu coûter 750.000 euros à Lanciers

Farfouiller dans les tiroirs de la Justice permet, de temps à autre, de tomber sur des récits abracadabrantesques (Monsieur Chirac, si vous nous lisez…). En voici la parfaite démonstration.