Publicité
Publicité
leading story

La fintech iBanFirst se met aux prêts

La fintech belgo-française iBanFirst vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc. Lancée en 2016, cette plateforme financière propose essentiellement ses services aux PME actives à l’international, via la prise en charge de divers services comme le paiement, le change ou le financement de factures étrangères. Avec un nouveau service de prêt, la start-up assurera désormais également le financement des entreprises importatrices en manque de trésorerie. "Nous avons remarqué que c’est souvent l’une des dernières raisons qui empêche les entreprises de venir chez nous plutôt que de travailler avec une banque classique. C’est donc un service qui servira d’attraction plutôt que d’un moyen de gagner de l’argent", explique Pierre-Antoine Dusoulier, le fondateur d’iBanFirst. "Les prêts seront rapides et à court terme. Aucune garantie ne sera requise. Les taux d’intérêt seront concurrentiels et dépendront de la valeur réelle ou potentielle du client", détaille encore iBanFirst. Sans dévoiler de chiffres, Pierre-Antoine Dusoulier assure que les taux qui seront proposés aux entreprises emprunteuses seront inférieurs à ceux proposés par les banques. Ce qui ne serait pas une première. La start-up a fait de la réduction des coûts son principal atout par rapport aux banques classiques, en repensant notamment la répartition des frais ou encore le taux de change.