leading story

La France cimente son double droit de vote dans Renault

L’État français veut s’assurer des droits de vote doubles dans Renault. Il achète donc pour près de 5% de parts supplémentaires pour bloquer un vote à l’AG du 30 avril.