leading story

La Raffinerie tirlemontoise s'est serré la ceinture

Südzucker, plus grand groupe sucrier européen et maison-mère de la Raffinerie tirlemontoise en Belgique, va mener un plan d’économies dans plusieurs unités en raison de la fin du régime sucrier en Europe en 2017. En Belgique, ces économies ont déjà été réalisées avec la suppression de 42 postes dont 30 prépensions, a précisé jeudi Isabelle Roelandts, de la Raffinerie tirlemontoise. Mercredi, le groupe a annoncé son intention d’arrêter la production de sucre dans son usine de Marseille, où travaillent 80 personnes. En l’absence du régime sucrier, le secteur est confronté à de nouveaux défis. Ce régime régulait le marché européen pour les quotas de production, les tarifs d’importation et les subventions. Le groupe Südzucker emploie environ 18.000 personnes dont 8.200 dans la division sucre.