leading story

Le cheminot à l'amende est mis à pied

Sale temps pour Jordan Croeisaerdt. Ce cheminot, affilié de la CGSP-Cheminots, avait été sommé de payer une astreinte de près de 1.700 euros pour non-respect d’une ordonnance de justice lors de la première des deux journées de grève à la SNCB organisées par le syndicat socialiste et la CSC-Transcom. "Il est suspendu de sa fonction de responsable d’accompagnateurs de train et est convoqué ce mardi à 13h15 par la direction de la SNCB pour une audition. On lui reproche d’avoir fait entrer des journalistes dans les bâtiments le 5 janvier, veille de la grève", explique Philippe Dubois, secrétaire régional de la CGSP-Cheminots à Bruxelles.