leading story

Le lobby de la cybersécurité offre ses conseils à l'Europe

Le secteur de la cybersécurité a remis lundi ses recommandations au commissaire européen chargé du Numérique Günther Oettinger, demandant notamment la prise en compte des dangers au plus tôt dans le processus industriel. Ce groupe, baptisé ECIL, comprend dix entreprises, actives dans la cybersécurité (Thales, Atos, Airbus Group, F-Secure…) mais aussi des clients (BMW, BBVA). Pour renforcer la sécurité, ECIL recommande notamment la promotion d’une approche "Cybersecure by design", qui prévoit que la sécurité numérique soit prise en charge dès la conception des nouveaux produits, afin "de ne pas avoir à mettre des béquilles ou des emplâtres sur un système après coup", selon Marc Darmon, directeur général adjoint de Thales.