Le luxe belge s'arme de patience jusqu'à septembre

Faute de mieux, le secteur du luxe fait le gros dos alors que les clients ont quitté le pays ou s'y préparent. Et que l'e-commerce ne commence qu'à germer.