leading story

Le recentrage d'IBM ne porte pas encore ses fruits

Le groupe informatique américain IBM, en plein recentrage, affiche un chiffre d’affaires en recul pour le onzième trimestre consécutif, plombé par le dollar fort et les marchés émergents. Le chiffre d’affaires a reculé de 12% à 24,1 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit une baisse moyenne sur l’année 2014 de 6% pour un total de 92,8 milliards de dollars, quand les analystes espéraient le voir atteindre 93,6 milliards en moyenne. À noter que la baisse du chiffre d’affaires est en grande partie liée aux activités qu’IBM a cédées ces derniers mois. Il a notamment transféré ses usines de puces à la société spécialisée GlobalFoundries et cédé ses serveurs d’entrée de gamme au groupe chinois Lenovo. IBM a aussi souffert, en fin d’année, du renforcement du dollar, avec une évolution défavorable par rapport à toutes les devises. Un effet de change qui aurait coûté 1,2 milliard de dollars de revenus au groupe au quatrième trimestre. Précisons aussi que le déclin du chiffre d’affaires est particulièrement douloureux sur les marchés émergents. Il atteignait 21% au quatrième trimestre dans les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Le bénéfice net a, lui, chuté de 27% à 12 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2014, et de 11% à 5,5 milliards au quatrième trimestre.