leading story

Le retrait forcé de Total en Iran pourrait bien profiter à la Chine

Le ministre iranien du pétrole Bijan Namdar Zanganeh a déclaré lundi que le français Total avait officiellement quitté l’Iran après le rétablissement des sanctions américaines contre les entreprises qui commercent avec le pays. "Total a officiellement mis fin à l’accord pour le développement de la phase 11 de South Pars. Cela fait plus de deux mois qu’il avait annoncé qu’il mettrait fin au contrat", a déclaré le ministre à l’agence d’information du Parlement Icana. Total avait en effet indiqué qu’il lui serait impossible de rester en Iran sans une dérogation accordée par les autorités américaines, qu’il n’a pas reçue.