leading story

Le tax shelter pour les start-ups est trop limitatif

Dans le cadre du projet de tax shelter pour les start-ups, une société peut lever au maximum 250.000 euros au cours de son existence.