leading story

Le TEC wallon a son contrat de service public

Sur proposition de son ministre de la Mobilité, Philippe Henry (Ecolo), le gouvernement wallon a validé le nouveau contrat de service public du TEC. Prenant effet au 1er janvier 2013, il est valable jusqu’en 2017 (L’Echo du 18/9). Il est plus sévère vis-à-vis des grèves sauvages en portant la majoration du montant à rembourser par la SRWT (groupe faîtier du TEC) à 20% au lieu de 10% pour les actions avec préavis. Il vise une optimalisation du service aux usagers par une meilleure fiabilité et une meilleure accessibilité, surtout pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Il oblige le TEC wallon à mieux communiquer en cas de perturbation du trafic. Il garantit aussi un financement régulier du TEC sur 5 ans. D’où la satisfaction du ministre Henry.