Les Beaulieu veulent un arrangement à l'amiable

Des membres de la famille De Clerck du groupe de textile flamand Beaulieu travaillent à une transaction judiciaire pour éviter de possibles peines de prison, écrit De Standaard jeudi. Cet accord serait le dernier acte d’une grande enquête qui a débuté il y a 30 ans.