leading story

Les cafetiers attaquent les paris sur matchs virtuels

Les paris sur des compétitions sportives virtuelles suscitent toujours le débat. On croyait ce segment du marché des paris "physiques" (par opposition au secteur en ligne) sorti des problèmes depuis que le gouvernement fédéral y avait mis de l’ordre. L’arrêté royal du 4 mai dernier avait permis de "légaliser" cette activité après une longue période de flou juridique. Mais la Fédération des cafés de Belgique vient de déposer un recours devant le Conseil d’État. Elle y demande la suspension de l’exécution et l’annulation de cet arrêté royal. Sans donner plus de commentaires. On en est donc réduit à supposer que le secteur horeca voit d’un mauvais œil l’autorisation de ce type de jeux dans les agences de paris, en concurrence avec les jeux de machine (bingos) proposés dans les cafés. M. lw.