leading story

Les cheminots renoncent à la grève

Du répit pour les navetteurs qui redoutaient que la CGSP-Cheminots ne mette à exécution son préavis de grève pour 7 jours à partir de dimanche 12 juin à 22h. Le Bureau exécutif national du syndicat socialiste (qui regroupe les responsables fédéraux ainsi que les permanents et les présidents de régionales francophones et néerlandophones) a décidé vendredi de ne pas appeler ses affiliés à se croiser les bras la semaine prochaine. L’objectif est de donner une dernière chance à la négociation avec les directions du groupe SNCB. "Nous voulons prouver que nous ne sommes pas des preneurs d’otages comme certains le prétendent. Nous espérons que la démarche sera appréciée par la direction. Nous allons renégocier la semaine prochaine", a commenté Michel Abdissi, président de la CGSP-Cheminots.