Publicité
Publicité
leading story

Les partenaires sociaux veulent évaluer la ponctualité des trains

Le Conseil central de l’économie (CCE) et le Conseil national du travail (CNT) ont publié jeudi un avis unanime sur cinq lignes de force qui doivent figurer, d’après eux, dans le contrat de gestion 2018-2022 de la SNCB en cours de négociation. Ils estiment qu’il faut "viser un taux d’occupation des trains plus élevé" pour lutter contre la congestion routière et augmenter les recettes de la SNCB. À cet effet, ils suggèrent de "miser non seulement sur des tarifs ferroviaires abordables et compétitifs par rapport à ceux des autres modes de transport, mais aussi sur une offre ferroviaire fréquente et de qualité".