leading story

Les silences du patron d'AB InBev

La méga-fusion entre AB InBev et son premier challenger, le brasseur anglo-sud-africain SABMiller, devrait avoir lieu au deuxième semestre 2016, après approbation de l’opération par les autorités de la concurrence dans toute une série de pays. D’ici là, les dirigeants du premier brasseur mondial sont tenus à la plus grande discrétion. N’empêche, les silences sont parfois… parlants. Jeudi, lors de la conférence de presse consacrée aux résultats 2015 du groupe belgo-brésilien, son CEO Carlos Brito a ainsi refusé de commenter plusieurs sujets liés à cette fusion, donnant à chaque fois l’impression qu’il s’agit de dossiers brûlants, sans doute proches de leur conclusion.