Publicité
Publicité

Les taux bas pèsent aussi sur les assureurs

Les chiffres peuvent être trompeurs. C’est en tout cas l’avis de Hans De Cuyper, président d’Assuralia. Si l’on s’en tient aux tableaux qu’il présente, les compagnies d’assurances ont renoué avec la croissance en 2018, après une année 2017 à l’encéphalogramme plat. Les encaissements ont atteint 28,29 milliards d’euros, soit une progression de 4,4%. Dans le segment non-vie, les assureurs ont perçu 12,41 milliards, tandis que pour les assurances vie, les primes se sont élevées à 15,88 milliards.