leading story

Maserati croule sous les commandes

Maserati ne connaît pas la crise.Confronté à un afflux de commandes (3.500par mois, près de trois fois plus qu’en 2013), le constructeur italien de voitures de prestige devrait doper sa production pour pouvoir suivre la demande.Le lancement de la GTsportive Alfieri devrait être accéléré.