Publicité
Publicité
leading story

Négociations laborieuses chez Carrefour

La rencontre syndicats-direction qui s’est tenue hier matin dans le cadre du plan de restructuration de Carrefour n’a guère permis d’avancer. Le porte-parole de l’enseigne, Baptiste van Outryve, a qualifié la discussion de "constructive". Les syndicats, par contre, sont restés sur leur faim, affirmant n’avoir toujours aucune certitude quant à l’absence de licenciements secs. "Au contraire puisque la direction a exposé des procédés théoriques de licenciements secs", a souligné la vice-présidente du Setca, Myriam Delmée. Pour elle, les discussions avec la direction "s’apparentent plus à un cahier de revendications qu’à une réelle négociation". Le porte-parole de Carrefour parle de message "mal compris". "La priorité se trouve autre part (régime de chômage avec complément d’entreprise, départs volontaires, mutation interne…). Mais nous ne pouvons pas exclure le recours aux licenciements secs tant qu’il n’y a pas accord. Nous sommes actuellement dans une phase de négociation, avec des propositions et des contre-propositions."