leading story

Pour l’Hiver suivant La ministre Marghem augmente légèrement la réserve stratégique

Hasard du calendrier, la ministre de l’Énergie Marie-Christine Marghem (MR) devait décider pour le 15 janvier de la taille de la réserve stratégique pour l’hiver 2017-2018. Ce sera 900 MW, 150 MW de plus que la réserve pour cet hiver, formée des centrales au gaz d’E.ON à Vilvorde et d’EDF Luminus à Seraing. La décision n’était pas facile. Le gestionnaire de réseau Elia estimait, dans son scénario de base, qu’aucune réserve n’était nécessaire pour l’hiver prochain. Mais il soulignait qu’en cas d’indisponibilité exceptionnellement faible du parc nucléaire français et d’indisponibilité d’un réacteur nucléaire belge de 1.000 MW durant tout l’hiver – deux conditions rencontrées pour le moment – une réserve stratégique de 900 MW serait nécessaire. Après avoir également reçu l’avis de la DG Énergie, la ministre a donc joué la prudence. "Avec une réserve de 900 MW, nous prenons une assurance risques pour faire face à ce genre d’événements imprévus", indique-t-elle.