leading story

Pourquoi pas un emprunt Marghem pour les parcs?

La ministre de l’Énergie Marie-Christine Marghem (MR) ne se montre qu’à demi-surprise de la sortie de son collègue Philippe De Backer (Open Vld), secrétaire d’État à la Mer du Nord, et donc compétent en matière de concessions en mer. "Nous connaissions l’étude juridique qu’il avait commandée pour savoir quel était le statut juridique de ces concessions, les possibilités d’en sortir, et avec quelles conséquences", explique la ministre. Elle le rejoint sur l’importance de tenir compte des évolutions du marché, et d’arriver à des niveaux de soutien beaucoup moins élevés pour les prochains parcs, pour éviter un impact trop lourd sur la facture des consommateurs. "L’université de Gand a calculé que le consommateur paie déjà 2 milliards d’euros par an actuellement pour le renouvelable. Le sujet est devenu extrêmement sensible, en particulier dans le nord du pays. Certains n’hésitent pas à comparer la facture d’électricité à une deuxième feuille d’impôts. Ce n’est pas pour rien qu’après avoir déjà porté le couteau dans la plaie pour Norther et Rentel, nous avons demandé à la Creg une étude sur le niveau de soutien adéquat pour les prochains parcs, dont les conclusions ont été rendues publiques en janvier", souligne la ministre.