leading story

Quand sécurité ne rime pas avec logements sociaux

"Infrabel n’a pas vocation de gérer un patrimoine immobilier." Cette déclaration du porte-parole d’Infrabel, Frédéric Sacré, résume le mini-débat ouvert avant-hier par le syndicat CGSP-Cheminots, qui s’insurgeait contre le fait que le gestionnaire du réseau ferroviaire avait annoncé aux douze cheminots retraités qu’il héberge depuis des lustres dans un immeuble de logements sociaux à Saint-Gilles, à deux pas de la Gare du Midi, qu’ils devraient quitter les lieux d’ici le 31 décembre prochain. Le syndicat avait déclaré vouloir interpeller la Région bruxelloise et la commune de Saint-Gilles à ce sujet, craignant que ces "expulsions" ne provoquent des "drames sociaux".