leading story

RWE arrête à son tour des centrales électriques

Après E.ON, c’est le groupe allemand RWE, maison mère d’Essent Belgium, qui annonce une réduction de ses capacités de production électriques, suite au boom des énergies renouvelables en Allemagne, qui remet en cause la rentabilité des centrales au gaz et au charbon. RWE, qui a perdu 388 millions d’euros nets au deuxième trimestre, va arrêter plusieurs centrales en Allemagne et aux Pays-Bas, réduisant ses capacités de 3.100 MW, soit près de 7% de ses capacités totales en Europe du Nord. Il examine en outre l’avenir d’autres sites. RWE maintient toutefois ses prévisions annuelles d’un bénéfice d’exploitation de l’ordre de 5,9 milliards d’euros et d’un bénéfice net hors éléments exceptionnels de 2,4 milliards. E.ON, de son côté, a déclaré mardi avoir déjà réduit ses capacités de production de 6.500 MW, et envisager d’aller plus loin.